AurayBrestCallacCarhaixConcarneauCôte d’ArmorDinanFinistèreGuingampIlle-et-VilaineLandivisiauLanesterLannionLoire-AtlantiqueLorientLoudéacMa villeMorbihanMorlaixNantesPôle CommunicationPôle JuridiquePontivyQuimperQuimperléRedonRennesRospordenSaint-BrieucSaint-MaloSaint-NazaireVannes

A quel point R. SOUCHI, commissaire de la Police Nationale Alpes Maritimes sème la terreur au sein de son service ?

Partager

A quel point R. SOUCHI, commissaire de la Police Nationale Alpes Maritimes sème la terreur au sein de son service ?

Nous avons reçu le témoignages de street-medics qui étaient présent-e-s sur les lieux au moment où Geneviève Legay a été blessée par une charge de police, sous les ordres de R. SOUCHI à Nice samedi 23 mars.

” Les gendarmes, qui n’obéissent pas à R. SOUCHI ont dit aux medics « y a un blessé, venez, mettez vous sur le côté, on va vous faire passer, on a besoin de vous » ils nous ont protégé et se préparaient à nous faire traverser la barrière des flics.
R. SOUCHI arrive et cri : « embarquez moi ça !» en parlant de nous. Il appelle la BAC alors que nous souhaitions intervenir pour les premiers soins de Geneviève. Il nous a empêché de y’aller ! D’aller porter secours à cette femme qu’avait le crâne en sang !
Nous on était neutre, on venait aider les gens. Les mecs qui nous ont mis les menottes avaient honte ! Les gendarmes étaient dépités, et nous ont dit « c’est Souchi… on peut rien dire mais faites le nécessaire, vous avez son nom ». Tous les flics avec qui on a parlé en GAV nous ont supplié de faire quelque chose contre R. Souchi : « on peut rien dire mais vous, vous pouvez ». Même eux en ont marre, et veulent qu’on le dénonce, qu’on agisse. ”

On peut voir l’interpellation des medics dans la vidéo suivante :

Un témoignage détaillé d’un Street-medic qui était sur place :

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10216829638480628&id=1453762501

Un autre témoignage plus ancien : “La dernière fois il s’est mis à hurler sur les CRS car ils voulaient pas charger. Le responsable des CRS voulait pas donner l’ordre, alors R. SOUCHI à peté les plombs et on s’est fait chargé, gazé, matraqué. C’était pendant la deuxième manifestation à l’aéroport de Nice, quand on a bloqué l’entrée”
– Une gilet jaune du 06

Nous avons déjà eu affaire à R. SOUCHI il y’a trois mois, lorsque notre camarade a été condamné à 2 mois de prison avec sursis. R. SOUCHI avait inventé sciemment des mensonges devant les tribunaux. D’autres gilets jaunes nous ont dit avoir reçu plusieurs intimidations, menaces, et parfois même des violences de la part de ce même commissaire.

“J’ai été agressé (griffures, coup de genoux dans la cuisse) samedi aprèm par le commissaire Rabah Souchi, et il m’a fait interpeller alors que j’étais pacifiste.”
– Un militant niçois présent samedi 23/03

R. SOUCHI organise depuis trop longtemps la répression violente et la criminalisation de celles et ceux qui luttent à Nice.

Nous réitérons la démission que nous avions exigé il y’a 3 mois contre le commissaire de Nice, R. SOUCHI !

Justice pour Geneviève !

Source : Lanceur d’alerte sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.